Jean Pélissier

L’ASPERGE

L’ASPERGE, Lu Sun

Originaire des pays tempérés de l’Eurasie, l’asperge, Lu Sun 蘆筍en chinois est un légume qui est cultivé et qui se consomme à l’heure actuelle dans le monde entier.

Connue des Romains, elle est cultivée comme plante potagère depuis le 15e siècle en France.

L’asperge appartient à la famille des liliacées comme les poireaux, les oignons, l’ail, le bulbe de lys. On la trouve sous forme sauvage : c’est à mon goût la meilleure. Et évidemment il y a celle de culture.

On en compte environ une vingtaine d’espèces, mais les plus connues sont les asperges vertes, les blanches qui ont été cultivées à l’abri de la lumière d’où leur couleur et les violettes.

Un peu comme le bambou, l’asperge provient de rhizomes, pour sortir de terre sous forme de turions qui ensuite peuvent pousser très vite jusqu’à 1m50 de haut.

Son goût évoque un peu la saveur de l’artichaut.

Elle est constituée d’une tête où se concentrent le goût et les minéraux, d’un corps et d’une base. Il faut savoir que c’est au niveau de la base, ou tout au moins au bas de la tige que sont concentrés les principes actifs.

En effet, à l’heure actuelle, des recherches sont faites dans le monde entier pour ses vertus « anti-cancers ». C’est une des seules plantes ayant des propriétés aussi marquées.

Enfin,  « quand on dit que le poireau est l’asperge du pauvre, ce n’est pas gentil ni pour le poireau, ni pour l’asperge, ni pour le pauvre ». A. Valentin.

Que dit la médecine chinoise ?

Son nom est donc Lu Sun 蘆筍

L’asperge est de saveur Amère et Douce. Sa nature est Fraîche, presque Tiède

-Les méridiens organes cibles sont :

  • Les Poumons.
  • La Vessie.
  • Le Gros Intestin.

Lire la suite “L’ASPERGE” »

LA BANANE

La BANANE, Xiang Jiao.

Fruit de l’été par excellence, la banane se dit Xiang Jiao, 香蕉 en chinois.

Elle provient donc du bananier, qui n’est pas du tout un arbre, mais en quelque sorte une herbe géante qui peut atteindre 7-15 m de haut. Son « tronc » est une superposition de feuilles enroulées en cornets. La véritable « tige » étant souterraine : c’est un rhizome traçant qui produit de nouvelles pousses.

Les bananiers cultivés appartiennent aux espèces « musa acumanita » et « musa balbisiana ».

Xiang Jiao est originaire de Chine du Sud et d’Asie tropicale. On en trouve encore quelques espèces sauvages, non comestibles, car les fruits contiennent de grosses graines et très peu de chair.

C’est un des premiers fruits à avoir été « domestiqué ». Comme il ne supporte que très peu les longs voyages, il a fallu attendre le début du 20éme siècle et l’apparition des transports rapides, pour qu’il apparaisse sur nos étals.

Parmi les centaines de variétés, on peut citer deux grandes catégories de bananes : les bananes à chair sucrée consommée comme un fruit. C’est celle que l’on va étudier ici. Les bananes riches en amidon que l’on appelle « bananes à cuire » ou « bananes plantains ». Elles sont alors utilisées comme légume.

Pour mémoire, le bananier ne donne naissance qu’à un seul « régime » par an, mais celui-ci peut regrouper jusqu’à 300 fruits. Son nom serait d’origine arabe qui signifie « doigt » !

C’est un peu grâce à Joséphine Backer, avec sa « jupe-banane » qui a mis au goût du jour ce fruit aux vertus extraordinaires.

À ce propos, le profil de la banane est très évocateur. Au 18e siècle, le père Labat affirme c’est la banane et non la pomme qui fut le fruit défendu du paradis ! Lire la suite “LA BANANE” »

LA CERISE

La Cerise, Ying Tao.

Fruit du début de l’été par excellence, la cerise se dit Ying Tao, 樱桃 en Chinois. On en retrouve des traces déjà plus de 3000 ans avant notre ère.

La cerise provient donc du cerisier, arbre du genre « prunus », originaire d’Asie. Au sens large, le cerisier recouvre aussi bien l’arbre « domestique » que les arbres ornementaux d’Asie qui sont avant tout plantés pour leur floraison printanière.

Cerise vient du latin « Ceresia », lui-même emprunté d’une ville  grecque « Kerosos ». Encore plus loin, ce terme viendrait du sanskrit, « Karaza », signifiant « quel jus ! Quelle saveur ».

Les cerisiers dits « de table » donnent des fruits plus ou moins acides, gros et sucrés.

Sa culture en Chine remonte à plusieurs milliers d’années. Lire la suite “LA CERISE” »

L’ANANAS

L’ananas, Bo Luo

L’ananas se dit Bo Luo 菠蘿en chinois.

Bien qu’il puisse être consommé toute l’année pour ses propriétés digestives, c’est le fruit par excellence de l’été, surtout quand les températures sont élevées.

Ce « presque fruit » est originaire d’Amérique du Sud et des Caraïbes.

On en retrouve des traces dans les ruines de Pompéi. On prête à Christophe Colomb le fait d’avoir découvert ce fruit en Guadeloupe. Il est cultivé en Chine depuis le 17éme siècle.

L’ananas est une plante herbacée de la famille des broméliacées dont le nom vient des Guaranis : « nanà nanà » qui signifie « parfum des parfums ».

C’est une grande plante qui peut s’opposer à la pénétration de chaleur en période de canicule.

On ne peut pas dire que cela soit véritablement un fruit, mais plutôt une multitude de baies qui se sont formées après la fusion des fleurs en épis.

C’est une plante qui a la particularité de pousser dans un milieu très sec et qui a la faculté de pouvoir capter le maximum d’eau que l’environnement peut leur fournir, un peu comme les cactus. En tant que plante tropicale, elle meurt si la température descend trop longtemps sous les 10 degrés. Lire la suite “L’ANANAS” »

LA FIGUE

LA FIGUE, WU HUA GUO.

La figue est le fruit du figuier, ficus carica, de la famille des moracées.

Son nom chinois est Wu Hua Guo, 无花果, qui signifie « fruit sans fleurs ». Elle est appelée aussi Mi Guo, « miel de fruit » et Nai Jiang Gui, « fruit de lait ».

C’est un arbuste ou petit arbre qui peut atteindre 10 mètres. Ses fleurs  mâles et femelles sont à l’intérieur de telle manière qu’elles ne sont pas visibles, d’où le nom de « fruit sans fleur ».

Il s’agit de ce que l’on appelle un « faux fruit » en ce sens donc que les véritables productions fructifères sont constituées par des milliers de petites graines qui se trouvent à l’intérieur d’un réceptacle appelé syconium : les véritables fruits sont les innombrables petites graines qui parsèment la chair de la figue, les akènes.

Avant la formation de la figue proprement dite, on a un capitule creux contenant des centaines de petites fleurs serrées les unes contre les autres, ouvert en son sommet par un petit orifice qui porte les fleurs mâles à son entrée et les fleurs femelles au fond. Après fécondation interne, par de très petits insectes vont apparaître les multiples graines de la figue qui sont donc en fait, les fruits résultants de la fécondation.

Selon la fameuse « théorie des signatures », les fruits se retrouvent très souvent deux à deux sur l’arbre et ont plus ou moins la forme des parties génitales masculines. Lire la suite “LA FIGUE” »

HAUT DE PAGE