LE RAISIN

Le Raisin, Pu Tao 

Le raisin est donc le fruit de la vigne, Vitis.

C’est un des fruits les plus cultivés au monde.

Nous nous intéresserons ici au raisin de table, en laissant de côté le « vitis vinifera » qui sert à fabriquer le vin.

Le raisin s’appelle Pu Tao, 葡萄, en chinois.

Originaire d’Asie Centrale et d’Asie Mineure, la vigne sauvage a été domestiquée il y a environ 6000 ans grâce à la découverte de son processus de fermentation qui déboucha sur la fabrication du vin.

Aussi bien en Chine que dans la Rome ancienne, les égyptiens ou les Grecs étaient très friands de raisins frais ou séchés.

Les textes de pharmacopées traditionnelles chinoises vantent depuis des millénaires les pouvoirs extraordinaires de ce fruit de fin d’été.

Quelques citations à son sujet :

Un proverbe juif : « Celui qui a un jeune homme pour maître est semblable à l’homme qui mange du raisin vert et boit du vin doux. Mais le disciple du vieillard mange des grappes mûres et boit du vieux vin ».

Un proverbe berbère : « Le présomptueux devient raisin sec avant d’avoir été raisin mûr ».

Enfin Victor Hugo a dit dans le « chant du crépuscule » : « Tirons de chaque objet ce qu’il a de meilleur : la chaleur de la flamme, le vin du raisin mûr, le parfum de la fleur et l’amour de la femme ! ».

Que dit la médecine chinoise ?

Le raisin est de saveur est douce et acide et sa nature est neutre.

Les méridiens-organes cibles sont ceux :

    • du Poumon,
    • de la Rate-Estomac,
    • des Reins,
    • et de l’intestin grêle..

Ces actions principales sont :

    • De tonifier le sang et l’énergie.
    • De fortifier les tendons et les os.
    • De favoriser la miction.
    • De calmer la toux consécutive à une faiblesse du Yin du Poumon.
    • De calmer les douleurs rhumatismales dues au « vent-humidité ».
    • Il « nourrit le Yin des Reins et du Foie ».
    • Il apaise la soif, génère les liquides organiques.
    • Il humidifie le Poumon.

*Le raisin est un antirhumatismal notoire.

Nous savons qu’en MTC l’énergie du Foie gouverne les tendons de l’organisme et celle des Reins « les os du squelette ». En régulant ces deux « logiciels organes », on agit directement sur les douleurs rhumatismales. Les Chinois parlent alors de « faiblesse des lombes et des genoux ».

Il a aussi une action puissante sur les problèmes d’arthrites qui « augmentent en cas de climat orageux ».

*Ce n’est pas un hasard si c’est un  fruit de fin d’été. En effet, en régénérant les liquides organiques il permet d’arrêter la soif et de s’opposer aux maladies fébriles qui tendent à « assécher » l’organisme.

*En cas de faiblesse du Poumon, on peut avoir une perte de voix, la gorge sèche et surtout une toux sèche. C’est un très bon antidote de ce type de toux.

*Son effet diurétique est très connu en MTC. Il permet d’éteindre des signaux d’alarme comme les œdèmes, les difficultés urinaires, les urines foncées et peu abondantes.

*Dans un compendium de pharmacopée chinoise de plus de 2000 ans, il est dit que : « Pu Tao renforce le Zhi contenu les Reins ».

Cette entité gouverne la volonté mais aussi la mémoire pure. C’est aussi le dynamisme, la détermination, la résolution dans la poursuite de ses objectifs, la puissance de la capacité réalisatrice. Directement relié au Cœur, le Zhi permet d’émettre des « énergies de pensée ».

Je vous renvoie à ma conférence sur « un sourire pour guérir ».

À la lecture de toutes ces actions, difficile de mettre de côté ce « don de la nature ».

*En tant que laxatif doux, il favorise l’évacuation des déchets par les selles.

Contenant une grande quantité de fibres, notamment dans la peau et les pépins, il permet d’augmenter le péristaltisme intestinal et le nettoyage des villosités intestinales.

*Il a comme action « d’ouvrir l’estomac », c’est-à-dire de favoriser la future digestion. En tant qu’apéritif donc, il est conseillé de mastiquer 9-10gr de raisins secs une demi-heure avant le repas. Cela permet de tonifier l’énergie de l’estomac, chef d’orchestre de la digestion du bol alimentaire.

*Dans les familles chinoises, on sait que consommer régulièrement des raisins secs, ou frais pendant la saison peut traiter l’anémie chez l’enfant, chez la femme enceinte ou favoriser la récupération de sang et d’énergie chez les personnes en convalescence.

*Son action sur le Cœur et  le sang en fait un puissant tonicardiaque. Il permet d’apaiser des symptômes comme les palpitations, l’insomnie, les fatigues accompagnées de transpirations nocturnes abondantes.

*Son action sur l’énergie du Foie permet d’agir sur la vésicule biliaire et favorise l’élimination des micros calculs.

*Son action en cosmétologie n’est pas du tout négligeable.

Si on mixe des raisins et que l’on récupère la pulpe et les graines, on peut en faire un masque. Son action exfoliante douce et éclaircissante redonne clarté et vigueur à la peau.

*De même qu’un massage à l’huile de pépins de raisin permet de nourrir, de réguler et de réparer. Il prévient le vieillissement précoce de la peau. Ce massage est aussi idéal à faire quand les cheveux sont fins, sec et abîmés.

*Une recette très connue en Chine pour tonifier fortement l’énergie des Reins : « on prépare une solution alcoolique avec 4gr de raisin sec et 4gr de Ginseng. On frictionne ensuite chaque matin la région lombaire avec cette solution ». Cette préparation peut également se boire.

*Une autre recette : « Pour agir efficacement sur l’hypertension artérielle, on  mélange 125cc de jus de céleri et la même quantité de jus de raison bio de première pression à froid. On pourra prendre pendant neuf jours d’affilés ce breuvage deux à trois fois par jour ».

Que disent les recherches modernes ?

*Le raisin de saison et de région ou le jus de raisin bio prévient la thrombose artérielle en ralentissant la formation de caillots d’origine plaquettaire. Il permet donc de prévenir l’infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux.

*Il combat le « mauvais cholestérol ».

*Il est très riche en vitamines A, B, C et il contient aussi de très nombreux oligo-éléments.

*Chaque grain de raisin est recouvert de pruine, riche en levure.

*Il a une très forte activité antioxydante, sachant que le raisin rouge l’est deux fois plus que le vert.

*La consommation régulière de raisin, surtout rouge, permet d’avoir un effet préventif sur certains types de cancers en particulier ceux du colon et des globules blancs (lymphome, leucémie).

*Une consommation régulière de raisins ou de jus de raisin (un petit verre à chaque fois à température ambiante) permet de réduire les effets secondaires de la chimiothérapie.

* D’autres recherches ont pu montrer que la consommation régulière de raisins pouvait augmenter les facultés cognitives d’un individu et donc le raisin pouvait être un allié précieux quant à la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Nous avons vu plus haut que la tradition chinoise stipule que « le raisin tonifie le Zhi dans les Reins ».

*L’huile de  pépin de raisin pressée à froid est le seul produit alimentaire au monde qui contient des oligoproanthocyanidines (OPC), qui sont considérés comme les antioxydants les plus puissants.

À noter que les huiles pressées chimiquement perdent complètement cette propriété.

Mode de préparation.

*Quand on choisit une grappe de raisin, les grains doivent être fermes, bien mûrs, car ils ne mûrissent plus après la cueillette. La tige doit être ferme, sans traces de moisissures.

Il ne faut pas s’acharner sur la pellicule blanche qui recouvre les grains, car elle est bonne pour la santé. Par contre si le raisin n’est pas bio, il convient de nettoyer soigneusement la grappe.

*On peut le consommer en grappe, en jus, en décoction, en solution alcoolique, cuit.

*On peut évidemment en faire du vin, mais aussi du vinaigre.

*Les graines peuvent  être transformées en huile. Une fois la bouteille entamée, on doit la garder au frais, au sec et à l’abri de la lumière.

*Il convient donc de consommer le raisin frais de saison et de région, bio de préférence avant les repas ou au petit déjeuner, ou au goûter de 16h. Il faudra éviter de le prendre après les repas.

Je vous renvoie à mon stage sur la diététique quant au problème des fruits pris en tant que dessert.

Par contre il peut être consommé cuit dans un plat.

Contre-indications

*La consommation abusive aussi bien dans la répétition que sur le moment même peut être responsable de l’apparition d’un excès de chaleur-humidité interne ou d’une agitation interne avec des symptômes tels que l’inquiétude excessive.

*Pris en excès, le raisin se retourne contre l’énergie de  la Rate-Estomac et peut déclencher des diarrhées.

Conclusion

Il est évident que le raisin doit faire partie de notre panoplie  d’alicaments destinés à réguler notre organisme et prévenir les déséquilibres.

J’en profite ici pour vous mettre en garde sur les effets négatifs que peuvent générer des monos diètes sous forme de cure, en particulier de raisin.

Ne consommer que du raisin pendant une semaine à dix jours peut apporter plus d’inconvénients que d’effets positifs sur la santé.

Les raisons sont très simples à comprendre.

  • Les raisins actuels sont beaucoup trop acides. Cet excès d’acidité se retourne contre le foie et favorise l’apparition entre autres de tendinites.
  • L’excès de saveur sucrée risque de déséquilibrer fortement la Rate et de vous mettre dans un état pré diabétique.
  • Ensuite il y a le problème de la quantité de liquide ingérée, l’équivalent de plus d’un litre qui se rajoute aux boissons quotidiennes, car le raisin donne soif. Quand on connaît les effets secondaires d’une hyperhydratation, ce n’est pas le moyen le plus adéquat de perdre du poids.
  • Enfin, même si vous le consommez bio, même si vous le rincez correctement, il a été obligatoirement soufré pendant sa croissance. Si au moment de la montée en graine, il a subi cette opération et qu’il n’a pas été lavé par la pluie, ce souffre risque d’être emprisonné dans la grappe et d’y rester. Or l’excès de souffre est très nocif pour le foie.

Bref, il vaut mieux consommer le raisin pendant sa saison, ou prendre de temps en temps des raisins secs ou du jus de raisin plutôt que de suivre ce type de cure.

Une citation de Galilée pour finir : « Le soleil, avec toutes ses planètes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de mûrir une grappe de raisin, comme s’il n’y avait rien de plus important ».