LA SAUCE DE SOJA

La Sauce de Soja, Jiang You

 La sauce de soja s’appelle Jiang You 醬油 en Chinois. C’est une sauce liquide faite à partir du soja jaune qui dans la pure tradition est faite sans adjonction de blé comme nous allons le voir.

Très connue au Japon, ce produit porte alors le nom de Tamari, du verbe Tamaru signifiant s’accumuler. C’était le liquide des bacs de fermentation du miso.

La sauce de soja est un liquide de couleur ambré, brunâtre ou rougeâtre, plus ou moins foncé.

De saveur très prononcée et salée, il résulte, après de longs mois de fermentions dans une saumure, de la libération de certains enzymes par une moisissure, l’aspergillus coryza.

Son origine remonte à la dynastie des Zhou. C’est une des sauces les plus anciennes du monde.

Selon la légende, quand le bouddhisme prit son essor dans l’Est de la Chine, il fut accompagné par la diffusion du végétarisme. Pour se substituer à certaines sauces à base de produits animaux, ils créèrent une pâte fermentée salée à base de soja qui, au fil des siècles, se transforma  en sauce de soja.

Cette préparation se diffusa ensuite dans tous les pays d’Orient, pour ensuite devenir un des produits phares de la culture chinoise en Occident.

Vatel, le maître queux de Louis XIV utilisait déjà pour accompagner les gibiers cette sauce de soja japonaise.

Produit indispensable dans une cuisine chinoise, il pourra dans certains cas remplacer le sel dans nos plats. Ce condiment est sept fois moins riche en sodium que le sel de table !

Dans la pharmacopée traditionnelle chinoise, nous allons voir que c’est un excellent ingrédient pour « nettoyer » naturellement des aliments susceptibles de comporter des petites bébêtes indésirables.

Continuer la lecture

L’ENDIVE

L’endive-chicorée, Ku Ju.

 L’endive fait partie de la grande famille de la chicorée et s’appelle Ku Ju 苦苣en chinois.

C’est une variété de chicorée amère, Cichorium Intybus de la famille des Astéracées. Que ce soit l’endive, la scarole, la frisée, la trévise, la puntarelle, ces légumes ont des propriétés communes comme nous allons le voir.

L’endive est donc une variété de chicorée appelée encore « Chicon » ou « barbe-de-capucin » qui se trouve sur nos étals en période hivernale.

Il faut savoir que l’endive est considérée comme un « légume nouveau » qui nous vient de Belgique. C’est le jardinier en chef de la société d’horticulture belge, Un certain Mr Bréziers qui, dans sa cave, serra de petits monticules de terre autour de quelques pieds de chicorée sauvage. Il obtient alors une salade en forme de fuseau, avec de larges feuilles plates, qu’on appela « chicorée Witloof », chicorée à feuille blanche. Ce fut « l’or blanc des flamands ».

Une autre origine : au 19e siècle un paysan voulant cacher sa production de chicorée aux impôts,  fit pousser ses plans dans sa cave et cela donna l’endive.

La chicorée est réputée pour ses vertus médicinales depuis la nuit des temps. Les Grecs l’appelaient « l’amie du Foie ».

Nous allons voir que c’est un légume qui a comme point fort en médecine chinoise de pouvoir nettoyer le Foie. Ce n’est pas pour rien que nous le trouvons sur nos étals en hiver, quand l’alimentation est plus riche pour se protéger du froid.

Continuer la lecture

LE POIVRE

Le poivre, Hu Jiao.

 Il provient du fruit séché de Hu Jiao, 胡椒 « piper nigrum » qui est une plante rampante à feuillage persistant de la famille des  Pipéraceaes.

Son nom vient du sanskrit « pipali », qui a donné en grec « peperi » et en latin « Piper ».

Hu Jiao est originaire de l’Inde. Il a ensuite gagné les pays d’Asie du Sud Est, Madagascar et le Brésil.

Il ne faut pas confondre Hu Jiao avec Hua Jiao, le « poivre du Sichuan » qui est un « faux poivre ». Il provient en réalité d’un frêne épineux chinois.

Autre temps, autre vision des choses : le poivre au moyen-âge se vendait à prix d’or. D’où l’expression « cher comme poivre » ou « payer en espèce=épices ». La richesse d’un noble pouvait être évaluée à la quantité de poivre qu’il possédait !

Pour la petite histoire, au XIIe siècle, les croisés qui réussirent la prise de Césarée en Palestine furent récompensés par le don d’1kg de poivre, une fortune à l’époque.

Selon le stade de la récolte, on peut avoir du poivre vert, blanc, noir, rouge ou gris.

C’est en même temps un Yao, un médicament, mais aussi un condiment très prisé. En tant que plante aromatique, c’est un exhausteur de goût.

Hu Jiao, le poivre fait partie des « médicaments qui réchauffent l’interne ». Il a comme propriétés de traiter tous les troubles induits par une faiblesse du système digestif. Continuer la lecture

Rejoignez-moi sur

Retrouvez Jean Pélissier sur Facebook.   Retrouvez Jean Pélissier sur Google Plus.   Retrouvez Jean Pélissier sur Viadeo.   Retrouvez Jean Pélissier sur Linkedin.   Retrouvez Jean Pélissier sur YouTube.

Recommandez ce blog :