jean pelissier

LA PASTEQUE

La Pastèque, Xi Gua

 La pastèque, Xi Gua fait partie de la famille des Cucurbitacées. Appartiennent aussi à cette famille la citrouille, le potiron, la courgette ou le melon.

Elle est originaire d’Afrique. En Égypte, il y a plus de 5000 ans, les paysans étaient tenus d’offrir de la pastèque aux voyageurs assoiffés. 

Le mot pastèque est apparu en France en 1512. Au Québec, on l’appelle « melon d’eau », du fait qu’elle regorge d’eau. En Anglais, cela a donné « watermelon ».

Il en existe plus de 50 variétés. Pour la petite histoire, les Japonais la font maturer dans un récipient carré en verre, pour en faciliter le transport…

Mark Twain a dit d’elle : « Avoir goûté de la pastèque, c’est savoir ce que mangent les anges ».

Xi Gua pousse donc dans les climats chauds. Son écorce excessivement dure et épaisse la protège et permet à la pastèque, sous ces climats extrêmes, de se gorger d’eau. Lire la suite “LA PASTEQUE” »

LA FRAISE

La Fraise, Cǎo Méi.

La fraise vient du fraisier, Fragaria, qui est une plante herbacée.

Fraise vient du latin « fragra » , qui a aussi donné « fragrance » qui fait référence à l’odeur dégagée par la fraise.

Saviez-vous que c’est un « faux fruit ». C’est le réceptacle charnu de la fleur qui s’hypertrophie sous l’action des hormones de croissance des petits grains jaunes, les akènes, qui sont les véritables fruits des fraisiers.

Il existe des centaines de variétés de fraisiers, mais si vous avez déjà goûté des fraises des bois, ou bien de culture comme la « gariguette », vous vous abstiendrez d’acheter ces grosses fraises chargées d’eau et sans goût, bodybuildées aux engrais.

Les fraises des bois sont connues depuis l’Antiquité. Les Romains les utilisaient déjà comme cosmétiques. Le fraisier est originaire à la fois d’Asie, d’Europe et d’Amérique. Une des raisons de cette dissémination est que les akènes, les vrais fruits du fraisier sont facilement ingérés par les oiseaux et ainsi « transportés » aux quatre coins de la terre.

Un proverbe chinois dit : « Chaque jour, manger une fraise est favorable à la beauté, renforce le corps, fortifie et nourrit ». Lire la suite “LA FRAISE” »

L’ABRICOT

L’Abricot, Xing Zi, 杏子.

L’abricot se dit Xing Zi, 杏子 en chinois.

C’est donc le fruit d’un arbre, l’abricotier. Son nom scientifique est la « prune d’arménie » ou Prunus Armeniaca. Les Romains le nommaient « praecoquum » qui veut dire fruit précoce.

L’abricot comme la pêche sont deux fruits à noyau, du genre prunus, originaire de Chine.

En Chine, justement on trouve des abricotiers sauvages dans de très nombreuses régions. Ce sont les meilleurs. Ensuite, depuis plus de 2000 ans, toujours en Chine on les a « domestiqués ».  En Occident, pour la productivité, on les palisse.

Il vaut peut-être mieux se tourner vers les abricots qui poussent librement sur un arbre. Vous verrez, ils ont beaucoup plus de goût. Lire la suite “L’ABRICOT” »

LE KIWI

Le Kiwi, Mi Hou Tao

 Le Kiwi ou « groseille de Chine », Mi Hou Tao, 獼猴桃 est encore appelé « poire du macaque », ou encore Yang Tao, « souris végétale ».

Nous allons voir que c’est le fruit idéal à prendre après les fêtes.

Ce fruit est originaire du centre de la Chine, où il était considéré comme une plante médicinale à part entière, qui poussait uniquement à l’état sauvage.

« Sa domestication » et sa culture à une grande échelle a débuté au début du siècle.

En passant par la Nouvelle-Zélande, Mi Hou Tao a pris le nom de Kiwi, oiseau typique de ces contrées.

C’est ce qui a amené certains à dire que « le Kiwi est un oiseau ridicule qui pond des œufs poilus et verts à l’intérieur ». Lire la suite “LE KIWI” »

LA MANDARINE

La Mandarine, Ju Zi.

 La mandarine se nomme Ju Zi 桔子 en chinois. Son nom latin est Citrus Reticulata. C’est un fruit originaire d’Extrême Orient (Chine-Viet Nam) très proche de l’orange.

On la cultive depuis plus de 3000 ans. Sa chair sucrée est très parfumée et est l’une des moins acides des agrumes.

Mandarine nous rappelle la couleur de la robe de soie des mandarins chinois, d’où son nom. Le mandarinier a fait son entrée en Europe grâce aux Portugais, et plus précisément en Provence vers les années 1800, soit 400 ans après l’orange. Elle a été cultivée à grande échelle en Algérie à partir de 1850.

Nous connaissons tous un hybride sans pépins de ce fruit : la clémentine (citrus clementinus). Ce fruit a été obtenu par croisement dans les années 1900 par le père Clément, moine près d’Oran en Algérie. Il existe aussi la tangerine qui a une écorce plus foncée et qui se pèle aussi plus facilement.

Ce fruit aux mille vertus est considéré comme un trésor en Chine. Il reste au centre de très nombreuses festivités lors du Nouvel An chinois.

C’est le grand fruit pour prévenir les rhumes et grippes saisonnières. C’est donc un fruit à consommer prioritairement en fin d’automne et à  l’entrée de l’hiver.

Saint Exupéry a dit : « Il est, derrière le petit mur, une patrie de mandariniers et de citronniers où sera reçue ma promenade. Cependant nul n’habite en permanence ni l’odeur des citronniers, ni celle des mandariniers, ni le sourire ».

Un zeste de sourire dans ce monde de stress : « Une petite mandarine rentrant tard le soir s’adresse à sa maman orange : Je suis sortie avec un joli citron. Comme j’étais pressée, il a eu un zeste déplacé et maintenant j’ai peur d’avoir des pépins ».

Que dit la médecine chinoise ?

La mandarine est de nature Fraîche et de saveur Douce-Acide.

La nature fraîche permet de refroidir sans excès le corps, d’éliminer la chaleur et de favoriser modérément la circulation de sang et d’énergie dans l’organisme.

Les organes méridiens où vont se diriger principalement ses effets sont ceux :

    • Des Poumons,
    • de l’Estomac.

Ces actions principales sont de:

    • Régulariser le Qi, l’énergie.
    • Tonifier la Rate et l’Estomac.
    • Favoriser la production de liquides organiques.
    • Dissoudre le Tan et les mucosités.

*Ju Zi, la mandarine est excellente quand on présente de la toux avec des mucosités jaunâtres, épaisse et collante liée à la présence de « chaleur », d’inflammation du Poumon. C’est aussi un antitussif et un expectorant. Lire la suite “LA MANDARINE” »

HAUT DE PAGE